Qui est donc Eugène Piron ?

Par Marie,
Responsable Accueil

Marie

Commentaires (0)

Je l’ai rencontré

Lorsque j’étais enfant j’habitais au 167 rue Eugène Piron, une rue parallèle aux allées de Craponne, qui autrefois servait de déviation aux poids lourds qui arrivaient par le sud et traversaient la ville pour rejoindre le nord vers Avignon.

Comme toutes les petites filles à qui on demandait de noter son adresse sur ses cahiers à l’école, je notais rue Eugène Piron sans savoir bien sûr qui était ce monsieur. A dire vrai à cette époque je ne me posais même pas la question.

Native de Salon de Provence, je connais bien les rues, les places, les boulevards de par leur noms et du fait que je les emprunte au quotidien. Rue Kennedy, place De Gaulle, cours Victor Hugo, autant de noms de personnages bien connus, qu’on étudie à l’école pour la plupart. Mais pour d’autres…Pontis, Blanc, Pelletan, Gimon, Tronc de Codolet, Raynaud D’Ursule, Piron ce sont des noms qu’on ne trouve pas forcément dans les livres d’histoire pourtant ils ornent nos rues et nos places. On les côtoie tous les jours sans même savoir qui ils sont.

Je me suis donc intéressée à eux, pourquoi des rues, des places, des boulevards portent leur nom qui étaient-ils ? Quel était leur rapport avec Salon-de-Provence ?

C’est pourquoi j’ai souhaité vous parler d’Eugène Piron, qui a partagé un peu de mon quotidien de petite fille.

panneau rue

 

Eugène-Désiré Piron, dit Eugène Piron, naquît le 30 avril 1875 à Dijon. Elève des beaux-arts de Paris en 1898, sculpteur très doué, il fût lauréat du prix de Rome de sculpture en 1903.

Le 9 août 1919, le Conseil Municipal de Salon lance une souscription pour l'édification d'un monument en mémoire des soldats morts pour la France durant la guerre de 14-18. L'emplacement retenu alors pour la réalisation du monument fût la falaise du Cimetière St-Roch.

Un an après le lancement de la souscription l’argent fût réuni, et le 2 janvier 1924, le jury sélectionna le projet du sculpteur Dijonnais Eugène Piron parmi 22 autres dossiers.

 

monument aux morts

Accompagné de 2 autres camarades, l’artiste sculpta lui- même son œuvre à même la roche.

Après un an de travail, « Le Sublime Réveil » fût solennellement inauguré le 11 novembre 1925.

 

           sublime reveil          detail sublime reveil

 

Je vous invite à aller voir ce monument unique et majestueux au fond de l’allée centrale du cimetière.

 

Depuis son arrivée à Salon pour travailler sur son œuvre, Eugène Piron tomba amoureux de cette ville au charme provençal, il quitta alors Paris où il résidait, pour s’y installer définitivement à partir de 1924.

 

Il sculpta pour de riches notables, mais aussi pour la ville de Salon, et pour de nombreuses villes de France dont Dijon sa ville natale. Sculpteur de talent, son travail était reconnu dans tout l‘hexagone.

 

médaillon par E piron

 

A Salon, il tailla un médaillon dans la roche du Val de Cuech, en hommage à un coureur Italien Luciano Antoniotti mort lors d’une course de côte dans le val. Si vous passez par-là, ralentissez pour découvrir ce médaillon au bord de la route en montant, sur votre droite juste avant l’Abbaye de Sainte Croix. (rd16)

 

 

 

buste massenet

 

 

Pour la ville et le théâtre Armand, il sculpta le buste de Jules Massenet célèbre compositeur Français du 19ème siècle qui vint à Salon lors d’une représentation. On peut l’admirer au-dessus du comptoir dans le grand hall d’entrée.

 

 

sculpture E.piron

 

 

 

Enfin, Boulevard Foch, on peut y voir sur le Fronton du portail de l’étude de Maitre Camille la sculpture magnifique du visage d’une femme. Si vous levez les yeux, juste au-dessus du portail vous pourrez l’admirer.

 

 

 

Eugène était amoureux de Salon, mais aussi dit-on d’une belle Salonaise. On sait peu de chose sur sa vie privée, sans doute un artiste solitaire et torturé, car on raconte que ce fût par amour qu’Eugène Piron mit fin à ses jours à l’Age de 53 ans, le 17 novembre 1928 on le retrouva mort dans son atelier.

La même année il réalisa le visage de cette femme …était-ce le portrait de la femme dont il était amoureux ? L’histoire ne le dit pas…

Sculpteur de génie, malheureux en amour, Eugène Piron fût inhumé au cimetière St-Roch, au pied du « Sublime Réveil » chef d’œuvre qui contribua à sa renommée nationale.

C’est en hommage à cet artiste au destin tragique, que la Ville de Salon de Provence donna son nom à une de ses rues (la ville de Dijon dont il était natif en fît de même)

Voilà pour l’histoire d’Eugène Piron, mais il y a encore d’autres personnages qui ont façonné notre ville, des poètes, des botanistes, des grands navigateurs, des politiciens ou des artistes.

Nos rues ont encore pas mal de choses à nous raconter.

Qui est donc ce monsieur en colère dont la statue orne la place de la Ferrage ? …

 

Infos pratiques :
Les archives Municipales de Salon-de-Provence
Hôtel de Ville, BP 120
13657 Salon-de-Provence
Tél : 04 90 44 89 65
E-mail : arch.salondecrau@salon-de-provence.org
Office de Tourisme : http://www.visitsalondeprovence.com/decouvrir/le-patrimoine/statues
EXPO Jusqu'au 30 septembre
"Il était une fois la Grande Guerre, Georges Guynemer et les débuts de l'aviation militaire"
Musée de l'Empéri, salle de la Chapelle.
Du mardi au dimanche : 9h30/12h et 14h /18h jusqu'au 30/09/14 et du 1er/10/14 au 15/04/15 13h30/18h
Entrée libre
Tél. 04 90 44 72 80
EXPO Jusqu'au 30 septembre
"Il était une fois la Grande Guerre, Salon et les Salonais dans la Grande Guerre"
Musée de Salon et de la Crau, salle des Écuries.
Du mardi au dimanche : 9h30/12h et 14h /18h jusqu'au 30/09/14 et du 1er/10/14 au 15/04/15 13h30/18h
Entrée libre
Du mardi au dimanche
Tél. 04 90 44 72 80
Drac PACA : http://www.culture.gouv.fr
Classement au titre des Monuments historiques, du monument aux morts de la guerre de 1914-1918, dit "Monument du Sublime Réveil" par arrêté du 13 septembre 2011.
Cette protection s'inscrit dans le contexte d'une thématique "monuments commémoratifs" conduite depuis deux ans par la CRMH avec le concours de divers partenaires extérieurs.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Italiano