Crau verte

La Crau verte, née au XVIème siècle grâce aux travaux d’irrigation entrepris par Adam de Craponne, représente près de 12500hectares recouverts de prairies humides.

Outre les prés de fauche, des vergers et du maraîchage assurent la richesse de cette partie de la Crau.

Les aménagements hydrauliques nécessaires à leur exploitation, et l’apparition de haies ( thuyas, cyprès, peupliers ) ont permis l’installation d’espèces de milieux plus tempérés. Ainsi, les canaux de Crau et notamment les canaux d’assainissement accueillent de très belles populations d’odonates ( libellules, demoiselles ) et d’amphibiens.

Cette Crau humide fournit le fameux foin de Crau, le premier labellisé AOC. Son excellente qualité est due à une flore très variée : Fromental, Fétuque des prés, Trèfle blanc, Luzerne lupuline...

La combinaison irrigation, soleil, mistral et la qualité du sol permettent 3 coupes dont la composition varie, elles sont chacune destinées à des élevages différents : chevaux de courses, vaches laitières, chèvres et moutons...

La Crau est l’une des dernières grandes plaines Françaises ou subsiste un agro-écosystème centré sur la culture du foin et l’élevage.

  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Italiano