La cité de Nostradamus

 

"Nous donnons ce qui est à nous"

 

Telle est la traduction de NOSTRA DAMUS, surnom que choisit Michel de Nostredame, marquant sa quête de connaissances et sa volonté d'en faire bénéficier le plus grand nombre. Cette devise s'applique autant à l'Homme qu'à Salon-de-Provence qui cultive la transmission du savoir, la générosité et le sens de l’accueil.

Figure emblématique de la Renaissance, médecin, savant et astrologue, c’est à l'âge de 44 ans qu’il s’établit à Salon-de-Provence, dans une petite rue du centre historique qui porte aujourd’hui son nom, et y demeure jusqu'à sa mort le 2 juillet 1566.

rue de l'horlogeMusée, statues, festivités de la reconstitution historique ou circuit thématique, permettent au fil des rues de découvrir la vie et l’œuvre de cet énigmatique personnage.

 

Né le 14 Décembre 1503 à Saint Rémy de Provence, il y passe son enfance auprès de ses parents, dans un environnement baigné de médecine, de mathématiques et d’astronomie.

Il effectue ses études à Avignon et Montpellier puis entame une longue série de voyages qui le conduira du Sud-Ouest au Nord-Est de la France, à la rencontre des plantes et des maladies.

Lorsqu’il atteint la quarantaine, il revient en Provence pour combattre la Peste à Marseille et Aix. Il expérimente de nouveaux soins et applique de très modernes et efficaces mesures d’hygiène.

A cette période il commence à publier des almanachs mêlant prévisions météorologiques, conseils médicaux et recettes de beauté par les plantes. Il étudie également les astres.

Le 11 Novembre 1547 il épouse Anne Ponsard, une jeune veuve salonaise. Le couple occupe la maison qui abrite aujourd’hui le musée Nostradamus. Il aura 6 enfants, l’aîné, César, deviendra consul de Salon-de-Provence, historien, biographe de son père, peintre et poète.

En 1553, il finance le percement du canal qui amène l’eau de la Durance jusqu’à la ville, ouvrage de son ami, l’ingénieur hydraulicien Adam de Craponne.

C’est en 1555 qu’il publie ses « prophéties », œuvre monumentale composée en plus de 30 ans qui fit l’essentiel de sa gloire auprès de la postérité.

Sa renommée est telle que la reine Catherine de Médicis l’appelle à la cour. Férue d’astrologie elle lui demande de prédire l’avenir des enfants royaux. En 1564, à l’occasion du grand tour de France, accompagnée de Charles IX et de Henri de Navarre elle lui rendit visite à Salon-de-Provence. A cette occasion, la reine le collégialenomma médecin et conseiller du roi.

Mais en 1566 Michel de NostreDame est fatigué et souffre de la goutte. Il meurt dans la nuit du 2 Juillet 1566 dans les circonstances exactes décrites dans un de ses présages.

 

Ses ossements sont d’abord ensevelis dans la chapelle du couvent des Cordeliers de Salon-de-Provence mais en 1791 le tombeau fut violé par les gardes nationaux qui espéraient y trouver un trésor. Aujourd’hui une épitaphe perpétue son souvenir dans la chapelle de la Vierge de la Collégiale Saint-Laurent.

 

 

 

MUSEE MAISON DE NOSTRADAMUS

Situé au cœur du centre ancien et au pied du Château de l'Empéri, ce musée municipal, créé en 1992, se tient dans la maison que Nostradamus acheta en 1547 pour y fonder une nouvelle famille avec Anne Ponsard dont il eut 6 enfants.

maison nostradamus"Maison d’écrivain et de patrimoines littéraires" depuis 2006, c’est dans ce lieu qu’il paracheva tous ses ouvrages et qu’il finit ses jours quelques vingt ans plus tard, en 1566.

 

Une visite audio-guidée retrace, durant 40 minutes, en 10 tableaux sonorisés, avec un petit planétarium, la vie du grand homme ainsi que son œuvre scientifique et philosophique, de son enfance à Saint-Rémy-de-Provence, sa formation de médecin qui lui permit d'éradiquer la peste, jusqu'à ses prédictions, en passant par son cabinet de travail à Salon-de-Provence ou bien la rencontre avec la reine Catherine de Médicis.

Des expositions temporaires (documents originaux du XVIème siècle, objets...) mettent en évidence les diverses facettes du personnage ou de son époque.

Un espace boutique-librairie propose ses célèbres ouvrages tels que « les prophéties » ou « le traité des Fardements et Confitures » mais aussi des objets scientifiques (astrolabes, cadrans solaires, boussoles...) et d’écriture (encre, porte-plumes...).

http://www.visitsalondeprovence.com/decouvrir/4-musees/297868-maison-de-nostradamus

LOGO

LOGO nostradamus

                                                                                 musee nostradamus

 

 

 

LE JARDIN DES SIMPLES

jardin des simples

Ce Jardin a été réalisé en 2003, au cœur du Château de l’Empéri à l’occasion du 500ème anniversaire de la naissance de l’illustre médecin renommé pour sa lutte efficace et ses médicaments contre la peste.

Il se compose de plantes que Nostradamus utilisa dans ses recettes, regroupées dans des plessis (branches de châtaigniers tressées), chaque carré créant un lien avec ses textes : carré des confitures, des fardements, des teinturiers...

Le jardin est aujourd’hui « Jardin d’Histoire » prétexte à toutes sortes d’animations et accessible en entrée libre.

 

 

 

LE CENTRE DE RESSOURCES NOSTRADAMUS

A deux pas du Musée, dans l'Impasse de l'Ancienne Halle, ce centre de documentation et de recherche, créé en 2006, se veut un pôle scientifique complémentaire du pôle touristique qu’est le musée.

.Il répond à la demande internationale d’un public de chercheurs, d’universitaires, d’étudiants, en quête de documents originaux, de sources attestées pour découvrir autour du personnage de Nostradamus, ce que fut « la Transmission des Savoirs » à l’arrivée de la Renaissance en Provence.

Ce centre accueille de très nombreux ateliers pédagogiques, organise des journées de formation, des conférences, colloques, visites sur le terrain et offre la possibilité de visualiser des catalogues, livres anciens ou modernes.

L’acquisition en 2006, à New-York, d’une très importante collection de documents originaux grâce à des legs, et ses liens privilégiés avec la Bibliothèque de Lyon, ou la bibliothèque inter universitaire de médecine en font, aujourd’hui, un maillon incontournable de la chaîne du savoir, à l'image du maître des lieux.

 

 

reconstitution

LA RECONSTITUTION HISTORIQUE

 

Chaque année, la ville plonge durant trois jours de fête, au cœur de son histoire à travers une grande manifestation de rue (défilés, spectacles, animations, campements, marché nocturne) qui vient retracer le passage à Salon-de-Provence en 1564 de la reine Catherine de Médicis venue rendre visite à Nostradamus.

 

Le dernier week-end de juin dans le centre-ville et le centre ancien.

 

http://www.visitsalondeprovence.com/agenda/calendrier/290174-reconstitution-historique-village-renaissance-animations-de-rue

 

 

 

STATUES ET CURIOSITES

statue nostradamus

 

Statue Place du Général de Gaulle

Cette œuvre fut offerte à la ville en 1867 par un élève sculpteur, Joseph Ré, natif de Salon-de-Provence.

Au début du siècle elle surmontait une fontaine, aujourd’hui disparue. C’est dans la rue des Cordeliers derrière la statue que se trouvait le couvent du même nom où fut jadis enterré Nostradamus.

 

Statue Place des Anciennes Halles

Œuvre de François Bouché, cette statue de bronze représente Nostradamus tenant dans ses mains différents symboles. Elle avait été érigée en 1966 au carrefour de l’Arceau (allées de Craponne).

En 1969, elle est renversée par un camion; la commune en commande une autre (située aujourd'hui avenue Guynemer), mais l'œuvre originale fût restaurée en 1999 et placée près de la Maison de ce célèbre personnage.

 

Salle des mariages de l'hôtel de ville : Portrait de César de Nostredame ( 1553-1631), fils ainé de Nostradamus, il épousa la petite nièce d'Adam de Craponne et fût premier consul de la ville en 1598 et 1614. ( Salle non accessible de façon permanente ). 

 

 

APPLICATION SMART PHONE

L’application Salon-de-Provence Tour vous conduira sur les traces de ce célèbre médecin astrophile à travers un itinéraire de 30 minutes qui vous fera découvrir cet emblématique personnage.

http://www.visitsalondeprovence.com/actualites/application-salon-de-provence-tour

 

CHOCOLATERIE NOSTRADAMUS

Depuis son atelier, Monsieur Bertrand est le créateur du Nostradamus, gourmandise à base de pâte d'amande avec des écorces d'orange enrobé de chocolat blanc. Il a été créé en 1996 pour les fêtes organisées par la ville commémorant les 400 ans de sa mort.

http://www.visitsalondeprovence.com/deguster/le-terroir/316976-royaume-de-la-dragee-et-chocolaterie-nostradamus.

 

musée

  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Italiano