Dsc 0010 Modifié 1Dsc 0010 Modifié 1
DécouvrezL'une des plus belles forteresses médievales de Provence

Le château de l'Empéri


Le château de l’Emperi

Juché sur un socle rocheux, dominant la plaine de la Crau, le château de l’Empéri est le plus ancien château fort de Provence encore debout et l’un des trois plus grands (avec le palais des papes en Avignon et le château du roi René à Tarascon).

Édifié en éperon barré au Xème siècle, il est le symbole de l’autorité féodale des Archevêques d’Arles sur le territoire de Salon et de ses habitants.

A partir du XIème siècle Salon relève du Saint Empire Romain Germanique. Les Archevêques deviennent des vassaux de l’Empereur germanique jusqu’en 1481, d’où le nom provençal de « Emperi » qui dénomme le château depuis plusieurs siècles.

Résidence des Archevêques d’Arles jusqu’en 1792, ceux-ci transforment la forteresse en palais notamment au XVIe siècle.

Fortement endommagé par le tremblement de terre de 1909, l’édifice bénéficie dans les années 1920 d’importants travaux de restauration qui lui redonnent progressivement sa noblesse d’origine et lui confèrent un nouveau rôle dans la ville.

Totem de la ville, le château de l’Empéri abrite, depuis 1967, la collection Raoul et Jean Brunon, acquise par l’Etat et exposée dans ce lieu dans le cadre d’une convention avec le musée de l’Armée.

Dsc02399Dsc02399Dsc02399
Charles

Magnifique forteresse médiévale très bien entretenue car maintenue en vie par de nombreux événements culturels au cours de l’année à Salon-de-Provence. Peut-être un petit bémol sur les surfaces goudronnées, notamment devant le pont-levis.

Charles

Les incontournables

La vue sur les toits

La vue sur les toits de la vieille ville depuis la terrasse nord du château demeure un point de vue incontournable lors de la visite du château. Cette terrasse a été créée suite au dynamitage de la tour nord qui avait été fragilisée suite au séisme de 1909.

Le jardin des simples

Ce jardin a été réalisé en 2003, au cœur du Château de l’Empéri à l’occasion du 500ème anniversaire de la naissance de l’illustre médecin renommé pour sa lutte efficace et ses médicaments contre la peste. Il se compose de plantes que Nostradamus utilisa dans ses recettes, regroupées dans des plessis (branches de châtaigniers tressées), chaque carré créant un lien avec ses textes : carré des confitures, des fardements, des teinturiers… Le jardin est aujourd’hui « Jardin d’Histoire » prétexte à toutes sortes d’animations et accessible en entrée libre.

La fresque du parvis du château

Cette fresque en trompe l’œil a été réalisée par Vincent Ducaroy.

La fresque comme le parvis, reprend le blason de la ville de Salon donné par le Roi Charles IX lors de son Tour de France en 1564.Au rez-de-chaussée, dans l’embrasure de la porte se trouve Suzanne de Vacquerolles, nièce de Saint Roman, gouverneur du Château de l’Empéri, qui veilla sur les hommes de la garnison en soignant les blessés lors du siège de 1595.

À la fenêtre, Rostang de Cabre archevêque d’Arles de 1266 à 1303,qui promulgue en mai 1293 des statuts qui confèrent à la ville de Salon une libre administration par ses consuls.

La cour d’honneur

Un cadre exceptionnel à l’acoustique époustouflante ! Elle accueille notamment chaque été le Festival International de Musique de Chambre de Provence (SALON) qui rassemble chaque été une trentaine de solistes de premier plan autour d’une programmation inédite.

Organiser votre séjour

Réserver

Poursuivre votre découverte

Explorer Salon de Provence