DécouvrezSur la base de Salon

L’équipe de voltige de l’Armée de l’air


L’ E.V.A.A.

est la seconde formation intégrée aux Équipes de présentation de l’Armée de l’air. Ambassadeur du savoir-faire de l’Armée de l’air, l’ Équipe de voltige de l’ Armée de l’air permet de mettre en lumière, au niveau national et international, le niveau d’excellence atteint dans le domaine de la voltige aérienne. Composée de 6 pilotes, de 6 mécaniciens, d’agents d’opération et d’un photographe, cette prestigieuse formation participe à de nombreuses compétitions.

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Riccardo Mion 1169766 UnsplashRiccardo Mion 1169766 UnsplashRiccardo Mion 1169766 Unsplash
Nicole

Depuis plusieurs année je suis l’équipe de voltige et c’est un grand bonheur de voir évoluer cette magnifique Patrouille un grand merci à ces chevaliers du ciel qui nous procurent énormément de bonheur lors de leurs magnifiques représentations.

Nicole

Histoire de l'équipe de voltige

Outre les valeurs d’esprit d’équipe, d’abnégation, d’endurance, de performance, de respect et d’humilité véhiculées par ces deux ambassadrices de l’Armée de l’air et partagées avec leur parrain respectif et le public, ces deux formations portent également des valeurs de solidarité auxquelles l’Armée de l’air est profondément attachée.

 

Les années 60

Entre 1962 et 1964 l’A.L.A.T (Aviation Légère de l’Armée de Terre) développe sa propre équipe de voltige pour participer aux compétitions individuelles et en patrouille. Ainsi l’ Armée de l’air apparaît comme la grande absente du monde de la voltige aérienne.

Dès 1967, Le Général Maurin Chef d’Etat Major de l’Armée de l’air décide de remédier à cette situation en créant l’ Équipe de Voltige de l’Armée de l’Air (E.V.A.A). Cette nouvelle unité aura pour mission de représenter la France et l’Armée de l’air lors des manifestations aériennes et des compétitions internationales.

Le 1er mars 1968, la mise en place effective et officielle de l’EVAA a lieu sur la Base Aérienne de Salon-de-Provence. Elle rejoint ainsi la Patrouille de France pour constituer les Équipes de Présentations de l’Armée de l’Air (E.P.A.A).

Années 70 et 80

En 1970, ces appareils sont remplacés par des avions plus modernes que sont le Cap 10 et le Cap 20. Le Cap 10 est un biplace de 540 Kilos possédant un moteur Lycoming de 180 CV à injection. Cet appareil est utilisé pour l’entraînement et la démonstration tandis que la compétition est réservée au Cap 20 monoplace dont le moteur atteint 260 CV. Ces deux appareils vont participer aux succès de l’E.V.A.A pendant presque 20 ans.

En 1984, l’Armée de l’air demande à la société Mudry d’étudier un avion répondant aux exigences de la compétition moderne. Le Cap 230, puis le Cap 231, voient ainsi le jour. Cette véritable formule 1 des airs équipait encore l’E.V.A.A.en 2001 ( Le Cap 231 n°02, Champion du monde en 1990 et le Cap 231 n°21)

Années 90 2000

En Septembre 1999, l’E.V.A.A est dotée d’un premier Cap 232 (le n°18), suivi d’un deuxième au mois de Décembre (le n°22). Attendu depuis 1995, cet appareil au taux de roulis phénoménal que lui confère son aile carbone permet à l’E.V.A.A. de revenir au niveau international de la compétition…

En Août 2005, l’accident mortel du Capitaine Delorme entraîne la fin des vols sur Cap 232. Les pilotes de l’Equipe essayeront et évalueront de nombreux appareil (Sukhoï 26, 29 et 31, Cap 222, Extra 300, Extreme 3000, etc.).

En septembre 2008, l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air se voit dotée de nouveaux appareils: les Extra 330 SC et LC.

Pendant toutes ces années, l’Equipe de Voltige n’a jamais failli aux buts fixés par l’Armée de l’air. En effet, par la compétence et la disponibilité de ses mécaniciens, la rigueur et la ténacité de ses pilotes, cette unité s’est forgé une réputation dans les épreuves de voltige et un palmarès éloquent.

Organiser votre séjour

Réserver